Blogue

Rechercher

Beaucoup d’espoir pour les autismes

Mis à jour : mars 30



More evidence that autism is linked to gut bacteria


Dans son édition du 1er juin 2019, The Economist publie un article intitulé « Guts, brains and autism » Le sous titre « More evidence that autism is linked to gut bacteria » en résume bien le contenu. On sait que l’autisme est très répandu et parfois, cause de graves difficultés. Selon la Fédération québécoise de l’autisme, « En 2015, au Québec, la prévalence globale du TSA chez la population de 5 à 17 ans était de 15,5 pour 1 000 (1 sur 64 ou 1,6 %). »


Or, des recherches récentes confirment que l’absence de certaines bactéries, cause l’autisme. On savait déjà qu’il y avait un lien entre l’absence de certaines bactéries dans l’intestin et l’autisme mais l’article rapporte qu’on a maintenant établi une relation causale.


Il y a deux ans, grâce à la thérapie de transfert de micro biotes chez 18 autistes âgés de sept à 16 ans dont 15 étaient hautement autistes, on a réduit ou éliminé les symptômes. Dès la 18ième semaine de traitement, les symptômes de l’autisme avaient diminué. Deux ans plus tard, seulement trois des jeunes manifestaient de sérieux symptômes et huit d’entre eux sont maintenant neuro typiques. On ne connaît pas encore précisément le rôle des bactéries, mais une autre étude récente sur des souris jette plus de lumière sur le phénomène.


Grâce à des prélèvements des selles de personnes autistes et de personnes neuro typiques on a transplanté les bactéries chez des centaines se souris. On a croisé ces souris et ensuite analysé les bactéries dans les intestins de leurs descendants.


L’hypothèse est confirmée. La plupart des souris porteuses des bactéries en provenance de personnes autistes manifestent des symptômes d’autisme. Aucune souris porteuse de bactéries de personnes neuro typiques n’est autiste. De plus, l’intensité de l’autisme de l’être humain se reflète chez la souris.


L’article dans The Economist contient d’autres données importantes que je ne rapporte pas, mais ces recherches sont tellement prises au sérieux par la US Food and Drug Administration qu'elle a décidé d’accélérer les tests et une société du Massachusetts veut commercialiser la thérapie de transfert de micro biotes qui est au coeur du traitement.

Enfin, de l’espoir pour ces jeunes et leurs parents

43 vues

Consultation thérapie sur RDV pour les personnes de la Rive-Sud de Montréal comme : La Prairie, Brossard, Delson, Ste-Catherine, St-Constant, Châteauguay,  Mercier, St-Rémi, Chambly, Saint-Bruno, Longueuil, Saint-Jean-sur-Richelieu, Montréal

Contact Guy marion

8 rue de Fougères

Candiac QC J5R 6W2
Canada

​​

Tél. : 514 246-3388

Tél. : 450 845-7073

Courriel : marionguy@videotron.ca 

Mandats demandés par la
CNESST-CSST,  l’IVAC

© 2020 GUY MARION, thérapeute conjugal et familial, psychothérapeute